Comment bien établir ses prévisions financières ?

Entreprise ou particuliers, une bonne gestion financière relève d’une prévision financière bien fondée et bien pensée. En entreprise qu’au foyer, il est nécessaire d’établir une prévision financière que nous connaissons sous l’appellation « budget ».

Prévision financière en entreprise

En entreprise, il est nécessaire, avant de démarrer une activité, d’étudier la viabilité du projet. D’où la nécessité d’établir une prévision financière. Cette procédure consiste à :

  • effectuer un compte de résultat : avec des résultats fiables et nets, on arrive à vérifier si le projet est rentable ou non. Il s’agit concrètement des différences entre recettes et dépenses. Les dépenses englobent les charges fixes et les charges variables. Dans ce calcul, les investissements qui n’ont pas d’impact sur la rentabilité des projets (achat d’un ordinateur) ne peuvent être pris en compte ;
  • effectuer un plan de trésorerie : la différence entre encaissement et décaissement permet de connaître la solvabilité d’une entreprise. On désigne par encaissement toute entrée d’argent connue sous l’expression « chiffre d’affaires ». Quant au décaissement, il désigne toutes les charges et tous les investissements de l’entreprise. Bref, le plan de trésorerie renvoie au compte mensuel en banque d’une entreprise, incluant la TVA ;
  • calculer le plan de financement : ce calcul permet de définir la solidité financière d’un projet. Il s’agit de faire la différence entre ressources (capital social, compte courant et subventions) et besoins (investissements, fonds de roulement et besoins d’exploitation).

Prévision financière au foyer

À la différence d’une entreprise, l’établissement d’un budget au foyer est plus difficile qu’il ne paraît. Pour bien gérer ses finances :

  • on doit d’abord déterminer la totalité des ressources. Il s’agit de faire l’addition de toutes les rentrées fixes d’argent comme les salaires et les loyers pour les propriétaires. Les primes et les rentrées d’argent ponctuelles ou occasionnelles ne peuvent pas être prises en considération ;
  • on doit ensuite calculer les dépenses. Il s’agit d’une part de la somme de toutes les charges fixes comme le loyer pour les locataires, les factures obligatoires telles que celles relatives à l’énergie ou communications, l’écolage des enfants, et tout ce qu’on doit payer obligatoirement chaque mois (crédit, abonnements, etc.). D’autre part, il faut essayer de déterminer les besoins nécessaires journaliers comme les coûts des repas quotidiens, les frais de déplacement, les frais d’entretien de maison et d’autres biens ;
  • voir la différence entre entrée et sortie. Ce calcul permet de déterminer s’il y a un manque ou un reste sur le budget en général ;
  • dans le cas où il y a un manque, il faut réduire les dépenses (le coût des nourritures, les frais de communications, les frais d’entretien, etc.). De préférence, il faut combler le manque par une autre rentrée d’argent ;
  • dans le cas où il y a un reste, on peut prévoir des achats qui font partie des projets familiaux.

Tout ceci est nécessaire pour mettre en évidence l’utilité d’une prévision financière aussi bien sur le plan professionnel que personnel. Elle permet d’avancer et de donner une raison de travailler et de vivre.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *