Aides accordées pour un contrat en alternance : comment en bénéficier ?

Les contrats en alternance représentent aujourd’hui une véritable opportunité pour les étudiants et les entreprises. Avec des aides toujours plus nombreuses et avantageuses, ces contrats se démocratisent et permettent à chacun de se former tout en travaillant. Dans cet article, nous vous proposons de faire le point sur les différentes aides accordées pour un contrat en alternance, ainsi que les conditions à remplir pour en bénéficier.

Aides financières destinées aux entreprises

Pour encourager le recrutement d’apprentis, l’État a mis en place plusieurs dispositifs d’aides financières à destination des entreprises. Parmi eux, on peut citer :

  • L’aide unique aux employeurs : réservée aux entreprises de moins de 250 salariés embauchant des apprentis préparant un diplôme ou titre à finalité professionnelle jusqu’au niveau bac+5. Cette aide s’élève à 4 000 € la première année, puis diminue progressivement jusqu’à la fin du contrat.
  • L’aide TPE jeunes apprentis : destinée aux entreprises de moins de 11 salariés embauchant un apprenti mineur. Elle permet de compenser partiellement le coût du salaire versé au jeune apprenti.
  • L’exonération de certaines charges sociales : selon la taille de l’entreprise et l’âge de l’apprenti, les employeurs peuvent bénéficier d’une exonération totale ou partielle des cotisations patronales et salariales.

Aides financières destinées aux apprentis

Les apprentis, quant à eux, peuvent également bénéficier de plusieurs aides pour faciliter leur quotidien. Voici les principales :

  • L’aide mobili-jeune : cette aide est destinée aux alternants de moins de 30 ans et permet de prendre en charge une partie du loyer d’un logement situé à proximité du lieu de travail ou de formation. Son montant varie en fonction des ressources du jeune et du loyer, dans la limite de 100 € par mois.
  • La carte d’étudiant des métiers : elle offre les mêmes avantages tarifaires que la carte étudiante traditionnelle (réductions sur les transports, la restauration, l’accès à la culture…) et est délivrée gratuitement par le centre de formation d’apprentis (CFA).
  • La bourse d’équipement professionnel : elle permet aux apprentis de financer l’achat d’équipements professionnels nécessaires à leur formation. Son montant varie en fonction du coût des équipements et des ressources du jeune.
A lire  La création d'une sarl en 5 étapes

Comment bénéficier de ces aides ?

Pour bénéficier des aides accordées pour un contrat en alternance, il convient tout d’abord de respecter certaines conditions :

  • Etre âgé de 16 à 29 ans révolus (ou 15 ans si sortie du collège) pour les apprentis ;
  • Etre une entreprise éligible pour les employeurs (respecter les critères de taille, secteur d’activité, etc.) ;
  • Signer un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation entre l’entreprise et l’apprenti.

Une fois ces conditions remplies, il suffit de se rapprocher des organismes compétents pour effectuer les démarches nécessaires :

  • Pôle emploi pour l’aide unique aux employeurs et l’aide TPE jeunes apprentis ;
  • L’Urssaf pour les exonérations de charges sociales ;
  • Action logement pour l’aide mobili-jeune ;
  • Le CFA pour la carte d’étudiant des métiers et la bourse d’équipement professionnel.

Faire le choix de l’alternance : une opportunité à saisir

Opter pour un contrat en alternance représente une réelle opportunité tant pour les étudiants que pour les entreprises. Les aides accordées permettent de faciliter l’accès à ce type de formations, qui offre aux jeunes une expérience professionnelle précieuse tout en leur garantissant un niveau de qualification reconnu. Pour les entreprises, c’est également un moyen efficace de recruter et former leurs futurs collaborateurs en bénéficiant d’un soutien financier avantageux.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*