Quelques fraudes bancaires les plus courantes

Les fraudes et arnaques bancaires n’ont pas cessé de prendre de l’ampleur depuis quelques années. De nouvelles stratégies sont constamment développées au fil des ans avec l’évolution permanente d’internet et des systèmes de dématérialisation des informations. Pour lutter efficacement contre les fraudeurs qui sont de plus en plus imaginatifs, il s’impose donc aux services chargés de la sécurité bancaire dans les entreprises de s’informer en temps réel sur les dessous de cette pratique. Dans cet article, il s’agira donc d’aider les directions financières dans l’organisation de leurs offensives en décortiquant quelques fraudes bancaires les plus courantes aujourd’hui.

1- La fraude comptable

C’est l’une des nombreuses techniques de fraudes les plus courantes dans le milieu bancaire et qui prend corps de diverses manières au sein d’une entreprise. En fait, les fraudes comptables se rapportent le plus souvent à des prêts octroyés à une structure donnée. Il s’agit techniquement pour cette dernière d’agir sur ses comptes dans le but de donner à une structure insolvable l’image d’une entreprise très rentable. De cette manière, l’entreprise en question arrive à dribbler les banques et obtenir auprès d’elles des prêts qui ne seront jamais remboursés. Il est d’ailleurs très facile de relier une fraude bancaire au blanchiment d’argent ainsi qu’à d’autres délits du même genre. Pour précision, on parle de blanchiment d’argent dans les situations où une entreprise investit dans des activités légales de l’argent acquis illégitimement ou par des actions frauduleuses dans le but de le blanchir.

2- La fraude par phishing et par spearphishing

Encore appelés respectivement fraude par hameçonnage et par harponnage, le phishing et le spearphishing sont des formes de fraude bancaire qui sont aussi très connues de nos jours. Ce sont les entreprises qui en sont le plus souvent victimes, même si les particuliers aussi sont ciblés par le phishing et le spearphishing. Généralement, il s’agit d’attaques par mail contenant un lien malveillant afin de les amener à commettre des actions prédéterminées. Lorsque l’utilisateur clique sur le lien en question, soit il est forcé au téléchargement d’un fichier contenant un virus informatique ou il redirigé vers un faux site de payement. Ce qui permet donc de récolter des données confidentielles et financières de la victime (entreprise ou particulier).

Par ailleurs, par référence à l’univers de la pêche, le phishing permet de faire un nombre important de victimes tandis que le spearphishing ou harponnage a pour cible une seule victime choisie avec minutie.

3- La fraude par virement bancaire

C’est une technique de fraude qui a pris de l’ampleur avec l’avènement récent de la crise sanitaire mondiale liée à la pandémie de la Covid-19. La fraude par virement bancaire peut se présenter sous une multitude de formes. L’une des formes les plus connues est l’usurpation du nom et du mot de passe d’un utilisateur d’une banque donnée dans l’unique but d’effectuer à soi-même un transfert direct d’argent. Pour y arriver, l’escroc se déguise souvent en un faux fournisseur et incite sa cible à lui faire un transfert de fonds par le biais d’un faux formulaire en ligne ou d’une fausse facture.

Ce type de fraude peut également être assimilé à une fraude au faux ordre de virement. Il est question ici pour l’arnaqueur de cibler des personnes au sein d’une structure en incarnant lui-même le personnage d’un dirigeant de ladite entreprise. Son coup réussi lorsqu’il arrive à convaincre ces personnes d’effectuer des virements sur un compte non enregistré au sein de la structure.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*