Départ de la banque en ligne N26 du Royaume-Uni

La banque en ligne N26 allemande déclare ne plus pouvoir exercer ses activités au Royaume-Uni avec sa licence bancaire européenne. Du coup, tous les comptes britanniques seront clôturés au 15 avril. Comptant environ 5 millions d’utilisateurs en Europe et malgré son ascension depuis cinq ans, la néobanque N26 va quitter le marché britannique. Découvrez à travers cet article des informations sur le départ de la banque en ligne N26 du Royaume-Uni. 

La banque en ligne N26 quitte le Royaume-Uni à cause du Brexit

Et pourtant, la néobanque présentait un bilan plutôt positif au Royaume-Uni. L’année dernière, elle révélait qu’elle a gagné un millier de clients chaque jour dans ce pays porteur. Cependant, la concurrence présentait un frein à son développement et le Brexit a été le coup de grâce. Sur Twitter, un représentant de la banque en ligne a stipulé que le départ effectif de l’Union européenne constituait un facteur dans la décision de N26.

La banque aurait pu demander une licence bancaire britannique pour continuer son activité outre-Manche. Mais cela l’obligerait à adopter des mesures règlementaires complexes, et par conséquent à modifier son produit. Une tournure qui engendrerait des coûts opérationnels et financiers considérables.  

Une licence britannique trop coûteuse

Depuis sa création en 2015, la néobanque N26 a conquis près de 25 pays et compte en tout 5 millions de clients à travers le monde. D’après les rumeurs, la néobanque quitte le marché britannique, car elle a réussi à attirer suffisamment de clients. Mise en place outre-Manche depuis deux ans, elle a fait face à la concurrence de Revolut et de Monzo. Ces derniers semblent avoir attiré environ 3 millions d’utilisateurs.

La start-up berlinoise possède une licence bancaire de la banque centrale européenne depuis 2016, pourtant, elle ne dispose d’aucune licence britannique de la banque d’Angleterre. Or, la demande d’une telle licence est trop coûteuse pour la banque en ligne N26, si l’on considère son nombre de clients sur le marché. De ce fait, N26 prévoit de poursuivre son activité en Europe et aux États-Unis où elle a pu attirer 5 millions d’utilisateurs depuis son lancement l’an dernier.

Les conséquences pour les clients N26

La néobanque dispose d’une licence bancaire européenne et est présente dans environ 26 pays incluants :

  • L’Allemagne
  • L’Autriche
  • La Belgique
  • L’Espagne
  • La France
  • La Grèce
  • L’Irlande
  • L’Italie
  • Le Royaume-Uni
  • Les États-Unis

Ses clients britanniques sont les plus apeurés par cette décision. Bien sûr, le départ de N26 n’est pas hâté. En effet, elle suit la transition douce des débats entre le Royaume-Uni et l’Union européenne. Par conséquent, les clients de la banque en ligne verront leurs comptes clôturés d’ici le 15 avril, c’est-à-dire dans plus de 8 semaines. Par contre, à partir de cette date, les clients ne pourront plus faire de paiements via leur carte bancaire N26. Aussi, ils ne pourront plus accéder aux prélèvements automatiques. Du coup, ils devront vider leur compte avant la date limite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *