Élaborer votre fichier de prospection B to B

Vous devrez obligatoirement franchir la première phase de bâtir un fichier de prospection B to B de qualité. Et ce, afin d’obtenir une nouvelle clientèle, accroître un réseau de partenaires. C’est un inévitable… Mais quelle démarche entreprendre ? Afin d’obtenir un résultat satisfaisant, il faut entamer les bonnes actions. Pour ce faire, il est important d’avoir une liste de prospects qualifiés.

Phase 1 : redéfinir son parfait client type

En B to B, il existe d’importantes aubaines que vous possédiez des cibles dont les attentes et les problématiques diffèrent les unes des autres. On comprend tous que le fondateur, le CEO ou le directeur général est habituellement le meilleur individu à faire appel en B to B. En effet, il est considéré comme le plus haut décisionnaire. En d’autres occasions, votre meilleur interlocuteur pourra occuper le poste de dirigeant financier, achat ou marketing.

Votre meilleure clientèle bosse-t-elle dans un domaine bien particulier ou peut-elle provenir de diverses industries ? Optez pour l’industrie qui vous paraît prioritaire parmi celles listées. C’est en vous référant sur ces données que vous allez pouvoir élaborer votre fichier de prospection B to B. Dès que le domaine d’activité est choisi, voici quelques exemples de questions basiques à vous demander. Ces requêtes se posent durant l’élaboration de votre fichier de prospection :

  • L’intitulé de poste ? Vos meilleurs clients sont-ils habituellement des managers seniors ? Des gestionnaires ? Salariés de niveau C ?
  • La dimension de la firme ? 10-30, 1-10, 30-50, 50-100, etc. Pour plus d’informations, visitez rencontres-emploi.fr/!

Phase 2 : Dresser votre fichier de prospection B to B

Du point de vue personnel, il n’existe rien de mieux que de débuter par votre meilleure clientèle. Et ce, pour focaliser vos efforts et décrire des cibles pareilles. Dès que vous avez bien déterminé qui deviendra « l’acheteur idéal », vous pouvez d’un côté commander un fichier de prospection B to B. D’un autre côté, vous avez l’occasion de dresser votre liste de prospects B to B vous-même. Il est essentiel de faire faire et de recourir à de bons outils.

Néanmoins, on est obligé de déduire que l’on est satisfait que par son propre travail. Spécifiquement, c’est d’affronter de nouvelles cibles ou un nouveau marché. Il faut que vous vous montriez sous votre meilleur jour et ouvriez votre plan d’action commercial depuis un fichier qualitatif et actualisé. C’est ce qui différencie un fichier de prospects B to B aux données statiques (figées) et un autre. Dans ce dernier, les données sont dynamiques (actualisation des modifications de postes, etc.).

Phase 3 : Compléter votre fichier de prospection

Ce n’est pas suffisant d’avoir caractérisé votre liste de clients potentiels et d’avoir élaboré un fichier de prospects B to B. Il faut désormais compléter votre base de données avec de l’information actionnable et pertinente. Il existe six champs fondamentaux qui ordonnancent un fichier de prospection.

Il s’agit de la position du contact, du nom de l’entreprise, des nom et prénom du contact. Il existe aussi le téléphone, l’adresse email et le lien vers des profils LinkedIn. À part le fait de compléter votre fichier de prospects B to B des coordonnées qui vous sont nécessaires, Dropcontact contrôle la crédibilité des adresses emails.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*