Finance verte, qu’en est-il ?

L’environnement devient un sujet sensible depuis quelques années, car il se dégrade de plus en plus. Causant un taux assez élevé de mortalité, des épargnants de l’environnement ont décidé de se réunir afin d’adopter une nouvelle stratégie. C’est celle de la finance verte. Qu’en est-il de la finance verte, quel est son but, comment s’applique telle et qui en sont les actifs ?

Finance verte c’est quoi ?

La finance verte est l’ensemble des actions et opérations financières qui sont liées à la favorisation de la transition énergétique. Elle vise aussi à lutter contre le réchauffement climatique ainsi que toutes les lois et réglementations y afférentes. En effet la pollution, le réchauffement climatique sont les sujets sur lesquels se base et lutte la finance verte.

Quel est son but ?

La pollution et le réchauffement climatique sont les origines de la dégradation de notre environnement. Ces derniers sont causés par les activités des entreprises comme la fumée, les eaux sales et toxiques, mais aussi l’utilisation massive de l’électricité et du gaz. Ainsi, le but de la finance verte est d’intégrer les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance aux critères financiers. La finance verte prévient les dommages causés par les entreprises en y investissant.

Comment sélectionner les entreprises ?

La finance verte soutient les entreprises qui ont un impact moindre sur l’environnement. Pour ce faire, elle leur octroie une aide financière. Elle aide aussi celles qui sont en cours de transition. Par contre, elle n’investit et ne se soumet pas aux entreprises qui refusent de se règlementer et de se soumettre aux normes de transition énergétique.

Les actifs financiers de la Finance verte

Les investisseurs font des placements dans ce qu’on appelle les obligations vertes ou les « green bond ». C’est-à-dire qu’ils mettent des sommes d’argent disponibles comme emprunt sur le marché financier. Ces emprunts peuvent servir de financement de projets spécifiques qui va contribuer à la Transition énergétique et écologique. En effet, les entreprises qui veulent participer à cette transmission énergétique peuvent avoir besoin de de nouvelles infrastructures, de développer les énergies renouvelables. Certaines entreprises peuvent avoir besoin d’améliorer leur gestion de déchet.  

En France la Banque postale est la pionnière de la finance verte. Elle investit plus de 110 milliards d’euros sur le développement et la responsabilité sociale. Après avoir contracté un prêt auprès de ces investissements, une politique de transparence doit être respectée par les entreprises. Elles sont suivies par un organisme et doivent exposer ses stratégies d’investissement avec un rapport régulier de l’utilisation des fonds.

Stratégie écologiquement responsable, le budget de la finance verte est représenté en majorité par les États. Pourtant, chacun devrait se sentir responsable et investir un peu plus, ne serait-ce que dans les gestes dans la lutte contre le réchauffement climatique et pour la transmission énergétique.