Les conditions d’un prêt étudiant

Pour financer leurs études, les étudiants font souvent appel à des organismes bancaires. Les prêts sont d’habitude destinés à financer les frais scolaires, mais aussi les dépenses de la vie courante. Toutefois, contracter un prêt peut être soumis à plusieurs conditions qui varient d’un organisme à un autre en fonction de la demande.

Les conditions d’obtention du prêt

La plupart des banques et des organismes bancaires offrent la possibilité aux étudiants de contracter un prêt en fonction de leur besoin. Cependant, le prêt ne sera accordé que sous certaines conditions qui dépendent entièrement du contrat présenté par l’organisme. Pour contracter un prêt, voici quelques conditions sur le demandeur :

  • L’âge

En général, pour obtenir un prêt, la loi exige un âge minimum de 18 ans. De même pour les organismes bancaires, le demandeur doit être majeur et ne doit pas dépasser un certain âge. Si la plupart des banques fixent l’âge maximum à 30 ans, d’autres ont tendance à le limiter encore plus bas.

  • Nationalité

En France, le demandeur de prêt doit être de nationalité française ou un résidant depuis plus de 5 ans. Un justificatif de résidence serait alors obligatoire.  

  • Les études

Le demandeur doit obligatoirement être un étudiant inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur privé ou public. Il serait donc nécessaire de présenter une carte d’étudiant, un certificat de scolarité ou une attestation d’inscription dans les dossiers à fournir. Certaines banques exigent également des détails sur la nature de votre cursus.

Les conditions du prêt étudiant

Dans toute démarche de demande de prêt, l’organisme de crédit doit étudier le cas de l’emprunteur avant d’accorder un prêt étudiant, même si celui-ci remplit les conditions citées ci-dessus. Les conditions du prêt doivent être détaillées au demandeur dans un contrat qu’il va signer. Dans ce contrat, l’organisme bancaire doit ainsi détailler la durée du prêt, le montant accordé ainsi que le taux appliqué. Vous pouvez consulter www.resultats-services-publics.fr pour plus de détails.

La durée du prêt est généralement définie en fonction du montant demandé et de la capacité de remboursement de l’étudiant. Bien que le remboursement se fait après les études, la banque doit étudier toutes les possibilités qui s’offrent à l’étudiant selon la nature de son cursus, la durée des études ou le type d’établissement scolaire où il s’est inscrit. La durée peut varier de 1 à 10 ans pour un prêt étudiant et le montant peut commencer dès 1 500 euros en fonction de l’organisme de crédit. Concernant les taux, les banques sont libres de fixer elles-mêmes leurs taux. En général on retrouve un taux en dessous de 2 %.

Les conditions supplémentaires à ne pas négliger

Les banques imposent souvent des conditions spécifiques au demandeur afin d’assurer le remboursement du prêt. Parmi les conditions spécifiques de la banque, on retrouve l’assurance décès-invalidité qui peut être souscrite auprès de l’organisme elle-même ou ailleurs.

L’étudiant devra également fournir au moment du contrat une caution de prêt. Une personne majeure, d’habitude les parents ou un proche, doit se porter garant du prêt pour que la banque accorde la somme voulue. Bien sûr, en cas de difficultés de remboursement, cette personne prendra en charge le remboursement du prêt.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*