Choisir le bénéficiaire de son assurance-vie : comment ?

Comment choisir le bénéficiaire de son assurance-vie ?

Une assurance-vie est un contrat d’épargne adaptable et accessible. Il offre la possibilité de créer un patrimoine sur une longue période. C’est aussi un outil qui permet la transmission de ses fonds de façon efficace, en grande partie grâce à une désignation de bénéficiaires d’assurance-vie. Si vous voulez savoir comment choisir les bénéficiaires deson contrat d’assurance-vie, qui peut en bénéficier, et quelles sont les règles à suivre, cet article est pour vous. Pour plus d’informations, lisez ce qui suit.

Assurance-vie : qui peut en bénéficier ?

Au moment de la souscription à un contrat d’assurance-vie, il y a une clause spéciale qui est consacrée aux bénéficiaires. Elle offre la possibilité à l’assuré de choisir précisément la personne qui va bénéficier du contrat d’assurance-vie après sa mort. Ce bénéficiaire est choisi en toute liberté et de façon subjective par l’assuré et ça peut être :

  • Un conjoint ;
  • Un enfant ;
  • Un membre de famille ;
  • Un ami ;
  • Ou une personne quelconque.

L’assuré est donc totalement libre dans le choix de son ou ses bénéficiaires, il a juste à les nommer dans une clause bénéficiaire dans son contrat ou dans un testament laissé chez le notaire, à condition que l’assuré soit au courant des dispositions ou changements qui ont été faits. En cas de présence de plusieurs bénéficiaires, le capital sera partagé entre eux de façon équitable, ou selon la clause bénéficiaire.

Qui sont les bénéficiaires d’une assurance-vie ?

Le capital d’assurance-vie d’un souscripteur est versé à son conjoint ou ses héritiers s’il est mort. Il a aussi le droit de ne pas choisir de bénéficiaires de façon directe. Dans ce cas, c’est-à-dire en l’absence d’une clause bénéficiaire ou de désignation, c’est alors une clause bénéficiaire par défaut qui sera appliquée au moment du décès de l’assuré. Son capital sera versé de manière directe et automatique à son conjoint seulement s’il n’ a aucun enfant. Dans le cas inverse, les fonds seront divisés sur l’ensemble des héritiers légaux (enfants, famille, conjoint, etc.). Le contrat d’assurance-vie peut être considéré en déshérence si la famille de l’assuré n’intervient pas une certaine période après sa mort. Il faut donc qu’ils soient au courant de l’existence de ce contrat avant sa mort.

Les règles à suivre par les bénéficiaires acceptants

Il faut que l’acceptation du versement du capital d’assurance-vie soit formalisée obligatoirement par un avenant. En effet, une personne qui bénéficie d’un contrat d’assurance-vie à la possibilité de contester ou d’accepter les fonds d’un contrat d’assurance-vie dont il bénéficie. Cette acceptation du bénéficiaire doit être formalisée et de façon obligatoire par un avenant. Le contrat ne doit pas être signé par le bénéficiaire qui accepte de prendre sa part du capital d’assurance. Une fois l’acceptation validée, le capital d’assurance-vie épargne sera automatiquement versé le jour de la mort de l’assuré.

Rédiger la clause bénéficiaire d’un contrat d’assurance

Rédiger une clause bénéficiaire d’un contrat d’assurance-vie est une étape très importante. Il est donc conseillé de préparer cette clause à l’avance, car la clause bénéficiaire est ce qui va rendre votre assurance-vie un moyen efficace afin d’assurer la transmission. Afin de rédiger une clause bénéficiaire, il y a quelques règles à suivre. Premièrement, il faut désigner ses bénéficiaires de façon précise, et de façon claire. Il faut mentionner leurs noms et toutes leurs informations personnelles pour éviter toute sorte de conflit au moment du décès de l’assuré. Deuxièmement, la clause doit comporter des conditions de versement de capital, c’est-à-dire, le calcul à faire au moment du partage. Il est aussi nécessaire de faire une représentation du bénéficiaire dans le cas de son décès, ou renonciation. Pour finir, il existe des clauses bénéficiaires types. Si vous choisissez vos enfants comme bénéficiaires, tâchez de mentionner des détails sur leur statut, afin d’éviter les conflits. Vous pouvez demander directement à votre agence d’assurance des informations sur cette clause, et des conseillers vous aideront à la rédiger.

En conclusion, vous savez maintenant comment faire pour choisir les bénéficiaires d’une assurance-vie, qui est-il possible de désigner, ainsi que les règles à respecter. L’étape la plus importante dans ce processus étant la rédaction d’une clause bénéficiaire. Autrement, il y a de grandes chances que votre capital soit gâché après votre mort.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*