Mule financière : que peut-on y comprendre ?

Depuis l’avènement de la crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19, les pratiques frauduleuses dans l’univers financier et bancaire ne cessent de prendre de l’ampleur. Ceci, principalement à la cessation ou à la limitation de certaines activités dans plusieurs pays. Plusieurs sont ceux qui durant la période de confinement ont été tentés à plusieurs reprises par des promesses de gagner de l’argent sur les réseaux sociaux ou internet depuis son fauteuil et chaque jour. Ce qui n’est en réalité qu’une technique de fraude en ligne des mules financières dont plusieurs personnes ont été victimes. Qu’est-ce qu’une mule financière ? En quoi consiste son activité et comment ne pas être victime de ses pratiques ? Toutes les réponses se trouvent dans cet article.

Clarifications sur la notion de « mules financières »

De manière simple, tout individu qui effectue des transactions bancaires vers des comptes situés à l’étranger après avoir reçu sur son propre compte de l’argent d’origine illégale contre une commission est considéré comme une mule financière. À travers sa définition, Europol précise que ces personnes sont dans la plupart des cas recrutées sans leur consentement par des organisations criminelles. Ces dernières les emploient ensuite pour blanchir de l’argent afin de garder cachée l’origine de capitaux acquis illicitement. Généralement, les mules financières font partir de la catégorie des chômeurs, d’étudiants, de nouveaux immigrants ou des personnes ayant de 18 à 34 ans et en manque d’argent.

Étant considérée comme une collaboration avec des organisations criminelles pour le blanchiment de capitaux, l’activité des mules financières constitue une infraction pénale, même si elle est involontaire. Ceci, d’autant plus que l’argent blanchi est encore utilisé généralement comme financement pour le trafic de drogue, le terrorisme et d’autres crimes organisés. Les mules financières sont donc susceptibles de faire face à des sanctions pénales allant de simples amendes à des peines de prison.

Conseils pour ne pas devenir une mule financière

Devenir une mule financière n’est pas forcément volontaire comme vous l’auriez déjà compris dans le précédent paragraphe. Cependant, même si vous êtes recruté à votre insu pour exercer cette activité, la loi ne sera pas clémente. C’est pourquoi il est recommandé de prendre préalablement ses précautions afin de ne pas être pris dans les filets d’une organisation criminelle à la quête de mules financières. Ces précautions ne sont en réalité que des attitudes à faire entrer dans votre habitude lorsque vous utilisez internet. Lorsque vous recevez un mail suspect, évitez d’y répondre ou encore de cliquer sur un lien contenu dans ledit mail. Gardez à l’esprit que les coordonnées bancaires sont des données très sensibles et ne devraient donc pas être communiquées à n’importe qui. Il est aussi conseillé de prendre les renseignements nécessaires sur toute structure qui vous fait des offres trop alléchantes pour être vraies : tout part souvent de là.

Par ailleurs, certaines personnes peuvent malgré tout réussir à avoir accès à votre compte bancaire et tenter d’en faire usage comme mule, quelles que soient les précautions prises. Dans de pareilles circonstances, le seul recours est d’informer la banque, signaler la personne à la police et stopper toutes transactions. En gros, la protection contre les mules financières nécessite de votre part une grande prudence dans toutes les transactions effectuées via internet. C’est le seul moyen de rester à l’abri des conséquences de la cybercriminalité.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*